« C’est le moment de filer, glissa Tom à l’oreille de Huck. Je vais« repiocher » ma leçon. ». Les deuxfrères récitèrent leurs prières et Sid ne tarda pas à s’endormir.Tom n’avait nulle envie de l’imiter. En conséquence, Tom fut installé à côté dujuge et des puissants du jour. Iln’y avait qu’une ombre au tableau de sa félicité : le souvenirde ce qui s’était passé la veille au soir dans le jardin del’Inconnue. Le livre commence par la tante de Tom Sawyer qui l'appelle; et il ne lui répond pas. J'ignore si M. Walters employait ce moyen pénible pour gâter ses bottes. On citait pourtant un élève d'origine allemande qui avait remporté cinq ou six prix en accomplissant ce tour de force ; mais c'était là de l'histoire ancienne. Nous utilisons des cookies pour rendre LingQ meilleur. Néanmoins, sesparoles manquèrent un peu de conviction car le malheureux pensaitqu’il y avait là un mystère qu’il valait mieux ne pas approfondir.Que ce garçon-là, parmi tant d’autres, eût emmagasiné deux milleversets de la Bible, dépassait l’entendement car sa capaciténormale d’absorption ne devait guère se monter à plus d’unedouzaine de ces mêmes versets. Un jour, mon petit Thomas, tu seras ungrand homme. Cette fois, notre héros prit son courage à deux mains et, lorsqu'il reparut, un honorable témoignage ruisselait le long de ses joues sous la forme d'un liquide savonneux. Il devinait qu'il y avait là un mystère qu'il valait peut-être mieux ne pas éclaircir sur-le-champ. Ilfaut que tu apprennes ta leçon. L'eau ne te fera pas de mal. Elle se trompe ; ce n'est pas aux petits oiseaux que je parle. Il en était toujours ainsi le lundi matin car ce jour-là marquait le prélude d’une semaine de lentes tortures scolaires. Une communauté mondiale et interactive d'étudiants. — Nous y voilà. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. Comment supposer qu'un élève aussi peu assidu eût engrangé deux mille gerbes de la sagesse biblique ? La durée de cette première partie est de moins d’une semaine (5 jours et demi), pendant la période scolaire au début de … Il bouillait d’impatience. Tom Sawyer et Huckleberry Finn sont deux amis aussi turbulents qu'inséparables. Orphelin, il vit avec sa tante Polly, son demi-frère Sid et sa cousine Mary. Lesmaîtres distribuèrent des réprimandes et s’efforcèrent de maintenirune stricte discipline. C'est le savoir qui fait les bons citoyens et les grands hommes. Chapitre 4 . demanda-t-il. – Si tu veux. Maintenant, vous ne refuserez pas de répéter, à cette dame et à moi, quelques-unes des choses que vous avez apprises, car nous sommes fiers de compter parmi nous des petits garçons studieux. Tu yarriveras. Politique des cookies. Lire en mode normal (façon ereader) II. Son cœur sebrisa, les larmes lui montèrent aux yeux et elle se mit à détestertout le monde en général et Tom en particulier. Le soleil se leva sur un monde paisible etétendit sa bénédiction au calme village. – Oui, les pauvres. Mark Twain a 41 ans lorsqu'il écrit Les Aventures de Tom Sawyer. Le juge caressa les cheveux deTom, l’appela « mon brave petit » et lui demanda son nom.Le garçon bredouilla, bafouilla et finalement répondit d’une voixmal assurée : – Ah ! Un illustre visiteur. Tom sortit de la maison armé d’un baquet de lait de chaux et d’un long pinceau. TWAIN, Mark – Les Aventures De Tom Sawyer, Chapitre-4 (1) IV. (Engénéral, Tom se donnait un mal inouï pour aplatir ses ondulationsqu’il jugeait trop efféminées et qui faisaient le désespoir de savie.). Son menton s’étayait sur une cravate large et longue comme unbillet de banque et terminée par des franges. Mais regardedonc : il lui serre la main. Tom réclame son prix.Les garçons crevaient d'envie, surtout ceux qui se reprochaient d'avoir troqué leurs billets contre des trésors que Tom s'était procurés la veille en leur concédant le droit de travailler pour lui. Mary fut bientôt prête et les trois enfants serendirent à l’école du dimanche, endroit que Tom détestait du plusprofond de son cœur alors que Sid et Mary s’y plaisaientbeaucoup. De nombreux autres enregistrements sont disponibles sur www.audiocite.net Vous pouvez participer à ce projet et nous aider de nombreuses autres manières: Au-dessus et au-dessous de la ligne ainsi tracée s’étendaittout un territoire sombre, toute une zone non irriguée qui couvraitle front et faisait le tour du cou. « Hé ! Allons, ne te décourage pas. © 2002-2020 Il avait un tel respect pour tout ce quitouchait à la religion, que le dimanche il prenait, à son insu, unevoix qu’il n’avait pas les autres jours. Après le petit déjeunereut lieu la prière dominicale. Livre : Livre Les aventures de Tom Sawyer de Mark Twain, commander et acheter le livre Les aventures de Tom Sawyer en livraison rapide, et aussi des extraits et des avis et critiques du livre, ainsi qu'un résumé. Il est principalement connu pour Les Aventures de Tom Sawyer et Les Aventures de Huckleberry Finn. – Non, je ne peux pas. Les petites filles firent tout pourse faire remarquer ; quant aux garçons, ils déployèrent tantd’ardeur à ne point passer inaperçus que l’air s’emplit deboulettes de papier et de murmures divers. Il y a aussi dans la maison Jim, garçon noir, serviteur de tante Polly. Non content de cetexploit, il donna alors un coup d’épingle à un autre de sescondisciples pour le plaisir de l’entendre crier « aïe »,et s’attira une nouvelle réprimande. « Allons, mes enfants, commença-t-il deson ton dominical, je voudrais que vous vous leviez et que vousvous teniez tous bien droits, bien gentiment et que vousm’accordiez votre attention pendant une ou deux minutes. L’eau ne te fera pas demal. », Tom se sentit un peu penaud. Tu as un bonpoint jaune ? ›Retrouvez toutes nos séquences sur le site www.cercle-enseignement.com Les aventures de Tom Sawyer / Mark Twain 1 Séance 1 › Entr er dans la lecture p. 2 Séance 2 › Un enfant pas comme les autres p. 3 Séance 3 › Du jeu à la véritable aventure p. 5 Séance 4 › Rêves d’aventures p. 7 Séance 5 › Mystèr es en˜ n résolus p. 9 Séance 6 › V ers de nouvelles péripéties p. 11 Son cœur battait, salangue était comme paralysée, il pouvait à peine respirer. Sa cousine Mary lui prit son livre et lui demanda deréciter ce qu’il avait retenu. Marie fut bientôt prête, et les trois enfants — l'aînée, malgré ses airs de petite maman, n'était pas beaucoup plus âgée que ses cousins — partirent pour l'école du dimanche. Du même auteur, à la Bibliothèque : Plus fort que Sherlock Holmès Les aventures de Huck Finn Chaque bon point bleu représentaitdeux versets récités par cœur. Vous débutez bien, et vous irez loin, si vous persévérez. Mais l'ingrat s'obstinait à ne pas la regarder. « Cet enfant estincapable de répondre à la moindre question, se dit le pauvrehomme. Ses cheveuxembroussaillés étaient bien peignés et ses mèches boucléesdisposées sur son front avec autant de grâce que de symétrie. Tom fit appel à toute son énergie pours’enfoncer dans la tête les cinq versets qu’il avait choisis dansle Sermon sur la Montagne faute d’avoir pu en trouver de pluscourts. Les visiteurs furent installés à la place d'honneur, et M. Walters s'empressa de les présenter à l'assemblée. Malgré son effronterie habituelle, il tremblait devant ce personnage imposant, qui avait d'ailleurs le mérite d'être le père de Virginie. Où donc lesgars de l’Ouest ont-ils pris l’idée que les contrefaçons pourraientnuire à la réputation d’une telle arme ? Il rougit et demeura bouche béante. – Vous ne refuserez pas de me répondre àmoi, n’est-ce pas, mon petit ? C’est bien, tu esun gentil garçon ! ». Il savait à peu près sa leçon au moment où tante Polly le somma d'aller revêtir le costume qu'il ne portait que les jours de fête. Les jeunes maîtresses se montraient à la hauteur de leur tâche ; elles levaient gentiment le doigt pour admonester les tapageurs ou passaient une main caressante sur la tête d'un bon sujet. Ce genre de discours nousétant familier, nous n’insisterons pas. Les petites filles se distinguèrent de mainte façon ; les écoliers mirent une telle ardeur à les éclipser que l'air fut bientôt rempli de boulettes de papier et de sourdes rumeurs. — Allons, vous me répondrez à moi, une dame ne doit pas vous faire peur, Thomas ? Une seule chosemanquait à M. Walters pour que sa félicité fût complète :pouvoir remettre une bible d’honneur à un jeune prodige. Tom ! Plus tard, elle retrouve Tom dans le placard avec de la confiture. La vue d’Amy Lawrence,dont il ne pouvait soutenir le regard affectueux, le mettait ausupplice. Tom se sentit prêt à danser de joie. Lorsque ce dernier se retourna, le coupable était absorbé dans son livre, ce qui ne l'empêcha pas, une seconde plus tard, d'enfoncer une épingle dans le mollet de son voisin de gauche. — Trois bâtons de réglisse et un hameçon. À peine eut-il aperçu la jeune personne en question qu'il s'efforça de se distinguer en bousculant ses voisins, en tirant tous les cheveux qui avaient le malheur d'être à sa portée, en distribuant des coups de poing à la ronde, c'est-à-dire en faisant ce qu'il fallait pour fasciner une demoiselle de huit ans. Le monsieur entre deux âges n’était rien demoins que l’un des juges du comté. Il venait de Constantinople,petite ville distante d’une vingtaine de kilomètres, ce qui voulaitdire combien il avait voyagé et vu de pays. À neuf heures précises, le directeur de l'école du dimanche s'installa devant la chaire et sollicita un moment d'attention. Dès qu’il se futhabillé, sa cousine « vérifia » sa tenue, lui boutonna saveste jusqu’au menton, lui rabattit son large col de chemise surles épaules, le brossa et le coiffa d’un chapeau. 5 CHAPITRE II Le samedi était venu. Il sortit dans le jardin et posa la cuvette surun petit banc. Voici le résumé de l'oeuvre et l'analyse des thèmes abordés. La contagiongagna les jeunes maîtresses. « Voyons, tu n’as pas honte, Tom ?Il ne faut pas être comme ça. Deux mille versets, çacompte… Et tu ne regretteras jamais le mal que tu t’es donné pourles apprendre. Il portait un bouc blond filasse et sescheveux coupés court étaient de la même couleur. Œuvre du domaine public. Tout gonflé de son importance, M. Walterss’agita, donna des ordres à tort et à travers. Répondez au juge et dites-lui « monsieur ». Lorsque la grande nouvelle fut officiellement proclamée, elle produisit une sensation si vive que l'on aurait entendu voler une mouche. Je sais trop bien qu'ils ne m'écouteraient pas…. Enjoy the videos and music you love, upload original content, and share it all with friends, family, and the world on YouTube. Il se mit à rougir et baissa lesyeux. J'aperçois une jeune personne qui regarde par la fenêtre — elle s'imagine sans doute que je suis quelque part là-bas — peut-être dans un arbre, adressant des conseils aux petits oiseaux. With Roland Demongeot, Marc Di Napoli, Lucia Ocrain, Lina Carstens. Pourquoies-tu si méchante ? Il leur fallait demeurer assis pendant de longues heures, les doigts du pied pressés contre un mur. Disons qu'il y a le travail de traduction aussi qui entre en jeu. Il s’agissait du grand juge Thatcher enpersonne, le propre frère du notaire de l’endroit. Elle les enduisit desuif, selon la coutume, et les lui apporta. Mary luidonna un couteau « Barlow » tout neuf qui valait biendouze cents, et la joie qu’il en ressentit l’ébranlajusqu’au tréfonds de son être. Il se fâcha, disantqu’on l’obligeait toujours à faire ce qu’il ne voulait pas. Par malheur, Mary s’empara de laserviette. Fiche 4 Les aventures de Huckleberry Finn 1) Quels sont les projets de Jim ? — Dis donc, Jack, as-tu un billet jaune ? Il découvrira dans le second comment Tom devient pirate, prend la mer, se noie, mange du lard, assiste à ses propres funérailles et revient à la vie. En échange de dix billets jaunes on remettait à l'heureux possesseur une Bible très modestement reliée. Bravo, mon petit homme. Il serait inutile de répéter jusqu'au bout le discours de M. Walters. Car ilsseront, ils seront… ils seront affligés… heu… heu… bienheureux ceuxqui seront… ceux qui… qui… s’affligeront car ils seront… ils serontquoi ? La cuvette fut remplie de nouveau. – Oh ! Soyez convaincu que vous ne regretterez jamais la peine que vous vous êtes donnée pour mériter un prix, car il n'y a rien qui vaille le savoir dans ce bas monde, rien, rien. Ce soir-là, comme tous les soirs, tante Pollyenvoya Tom et Sid se coucher à neuf heures et demie. — Mes enfants, dit-il, je vous demande de vous tenir aussi tranquilles que possible et de m'accorder une minute ou deux d'attention. Tom fut présenté au juge. Une seule chose gâtait l'allégresse de Paul — le souvenir de l'humiliation qu'il avait subie dans le jardin de sa Virginie. Au bout d’une demi-heure, il avait une vague idée de saleçon, sans plus, car sa pensée n’avait cessé de parcourir ledomaine des préoccupations humaines et ses mains de jouer avec ceciou avec cela. Les aventures de Tom Sawyer traduit de l’anglais par P. F. Caillé et Y. Dubois-Mauvais La Bibliothèque électronique du Québec Collection À tous les vents Volume 713 : version 1.1 2. Les deuxpremiers disciples s’appelaient… ? dis donc, Bill. Il gagna sa place etaussitôt commença à se chamailler avec son voisin. Le marché et plusieurs, autres du même genre furent vite conclus ; Tom échangea ainsi une foule d'objets précieux contre un certain nombre de billets rouges ou bleus, puis il s'arrêta. « Les aventures de Tom Sawyer », CHAPITRE VI . Allons, sois gentil. 'Les Aventures de Tom Sawyer' n'est pas un roman vieillot mais c'est plutôt le style qui est un tantinet désuet. Parfait.Nous y voilà. Date de publication sur Atramenta : 10 mars 2011 à 13h29. La dame tenait unepetite fille par la main. Il ne faut pas que l’émotion t’empêched’avoir de bonnes manières. Le lauréat, présenté à l'illustre visiteur, osait à peine ouvrir la bouche. Traduit de l'anglais (États-Unis) par François de Gaïl, éditions Gallimard jeunesse, folio junior Cliquez sur un des chapitres ci-dessous pour découvrir les aventures du jeune Tom Sawyer Préface Chapitre 1 : Jeux et combats Chapitre 2 : Le sens des affaires Chapitre 3 : Mars et Vénus Chapitre 4 : L'école. Ce méfait lui valut une seconde remontrance, et il feignit de croire qu'elle s'adressait à sa victime. Ce roman de Mark Twain a été publié en 1876. Celatenait en partie à l’importance du personnage, mais surtout au faitqu’il était le père de l’Adorée. Venant d’un tel sujet,il ne se serait pas attendu à semblable demande avant une dizained’années. Né le 30 novembre 1835 dans le Missouri et mort le 21 avril 1910 dans le Connecticut, Mark Twain est un écrivain, humoriste et essayiste américain. Elles lui paraissaient efféminées, et il prenait une peine inouïe pour les plaquer contre son crâne. Accompagnéd’un petit vieillard grêle, d’un bel homme entre deux âges, d’unedame distinguée, sans aucun doute l’épouse de ce dernier, maîtreThatcher avait fait son entrée à l’église. Le juge conservait une sérénité impassible ; il répandait sur la salle entière les rayons de son sourire majestueux et se chauffait au soleil de sa propre grandeur, car il posait aussi. Mais, après tout, Virginie ignorait peut-être l'affront infligé à Paul. Sa tante a bon cœur et a des remords aussi bien à punir qu'à ne pas punir ses bêtises. Tel était le grand secret de Tom. Je pensais qu'il y en avait un peu plus long. C’était cette idée d’assister à leurs propres funérailles qui avait tant plu à ses frères pirates. Tom « repiocha » donc sa leçon et,doublement stimulé par la curiosité et l’appât du gain possible, ildéploya tant de zèle qu’il obtint un résultat éblouissant. Pourquoi le juge l’a-t-il interrogé ? » Cependant,il se crut obligé de tenter quelque chose. J’ai trop peur. CHAPITRE VI. c’est bien ce qui mesemblait. Aussitôt, il commençaà « faire le paon », pinça ses camarades, leur tira lescheveux, fit des grimaces ; bref se livra à toutes lesfacéties susceptibles, selon lui, de séduire une jeune personne. Le gros gentleman était le juge du district, rien de moins — le plus grand personnage que ces enfants eussent encore contemplé. Les jeunes gens de l'époque n'arrivaient pas sans peine à donner à leur chaussure cette courbe élégante et peu commode. Peut-être se figure-t-elle que je suis perchédans un arbre et que je tiens un discours aux petits oiseaux(murmures approbateurs dans l’assistance). La remise de l’un de ces prix devenait dans cescirconstances un événement rare et important. Du même coup, Tom se hissa au niveau dujuge Thatcher et les élèves abasourdis eurent deux héros à admirerau lieu d’un. Recopie les phrases. Tom s’exécuta. Cependant Tom, quoiqu'il brûlât de se distinguer d'une façon quelconque, n'avait jamais trop paru envier les lauréats. Tom rencontre ensuite un garçon avec qui il devient ami. La récompense fut remise à Tom avec toutel’effusion dont le directeur se sentit capable. C’est un bon petit. Voulez-vous avoir l'obligeance de me rappeler les noms des deux premiers ? Ce roman est en grande partie autobiographique et s'inspire de l'enfance de Mark Twain dans le Sud des États-Unis. Si la plupart d'entre eux parvenaient à obtenir des bons points, c'est qu'il suffisait de réciter couramment deux versets des Écritures saintes pour avoir droit à un billet bleu. Une immense bibliothèque de leçons audio toutes accompagnées du texte. Du reste, je le dis à regret, beaucoup de ses condisciples ne se conduisaient guère mieux. Elle remplissait les élèves d'une ambition qui durait quelquefois une semaine entière. Retrouvez Les aventures de Tom Sawyer et des millions de livres en stock sur Amazon.fr. Alors que tout semblait irrémédiablementperdu, Tom Sawyer quitta les rangs, s’avança avec neuf bons pointsjaunes, neuf bons points rouges, dix bons points bleus et réclamaune bible. Quand il fit volte-face,Tom était plongé dans son livre de prières. Cela reste, etrestera peut-être toujours, un profond mystère. C’est ainsi que doivent se conduire de bons petitsgarçons et de bonnes petites filles. Fort bien ; mais vous avez sans doute un autre nom, et vous voudrez bien me le faire connaître, n'est-ce pas ? Elle s'étonna d'abord, puis un vague soupçon s'empara d'elle ; un regard furtif de Tom, qui ne s'adressait pas à elle, lui apprit bien des choses, et elle eut envie de pleurer. BILLETS ROUGES ET BILLETS BLANCS. Il préfère jouer aux pirates sur le Mississippi et faire les quatre cents coups avec son ami Huckleberry, le petit vagabond... Une nuit, lors d'une expédition dans le cimetière du village, Tom et Huck assistent à un crime abominable.