Préface de : George Steiner, Notes de : François L'Yvonnet, Texte établi et traduit par : Paul Vicaire ... C'est unique dans l'œuvre de Platon, et disons-le rarissime dans l'histoire de la pensée occidentale : c'est à une femme que revient la tâche d'initier le philosophe au mystère de l'amour. A la fin du Banquet, alors que chacun des convives a proposé son éloge de l’amour, arrive Alcibiade: « Un instant après, nous entendîmes, dans la cour, la voix d’Alcibiade, à moitié ivre, et qui faisait grand bruit en … En effet tout ce qui a le caractère du démon est un intermédiaire entre le mortel et l’immortel. Pausanias et Aristodème, encore dans les vapeurs de boisson de la veille où l'on célébra le succès d'Agathon, disent qu'ils ne boiront plus qu'avec modération. Puisqu'on lui demande un éloge, il fera celui de Socrate. B - Sa contribution [214a-215a] Mètis est une personnification de cette sagesse pratique. Introduction. Je vais pourtant te la raconter. Suivre. Le Banquet de Platon raconte une soirée durant laquelle des poètes et philosophese soirée durant laquelle des poètes et philosophes grecs o durant laquellr faire le plus nition. On pourra bien s'opposer à la philosophie de Platon, personne ne va nier la puissance exceptionnelle avec laquelle il l'a l'extériorisée.Et en plein coeur de cette oeuvre sublime, les caractères du premier alphabet disposant de voyelles brillent comme jamais dans le dialogue consacré à l'amour qu'est « le Banquet ». De même, si l'Amour a comme composante le désir des choses bonnes et belles, c'est qu'il n'est pas un dieu qui, par définition, les possède. Les textes du Banquet cités dans cet article sont tirés de la traduction de Victor Cousin. Sans doute, Socrate parle vrai et démonte les allégories aventureuses des éloges des discours qui ont précédé le sien. Ainsi les hommes purent se reproduire. Mètis signifie la ruse, l’intelligence pratique. Il lui suggère de le célébrer à son tour. De quoi est-il question dans ce récit ? Socrate le séducteur. dis-je. 4 - [196e-197d]. Platon l’institua son héritier, et nous le retrouvons membre de l’Académie sous Xénocrate ; la famille de Platon s’éteignit probablement avec lui ; car on n’en entend plus parler. Enfantement instinctif chez les animaux, il est à peine au-dessus de l'instinct chez les hommes s'il se limite à la procréation charnelle. Le Banquet de Platon (Dissertation).. - La vérité à travers les raisonnements, et questionnement dans les discours de Socrate et D’Alcibiade. De l'explication des raisons et des péripéties de l'aventure ayant fait de la nature humaine ce qu'elle est aujourd'hui. Lisez ce Archives du BAC Commentaire de texte et plus de 247 000 autres dissertation. Telle est, mon cher Socrate, la nature de ce démon. Socrate, personnage unique. et notes par Emile Chambry -- 1991 -- livre Comme tous les écrits de Platon, les paroles des personnages ne sont pas directement retranscrites. Le vin lourd et épicé délie les langues. Modifier. – Et quel en est, demandai-je, le pouvoir ? – De quel père, dis-je, est-il né, et de quelle mère ? [1] Mètis. "Platon commence avec Le Banquet et la philosophie commence avec Platon.Il est vrai que le Banquet est un écrit. ou des savants aussi ? J.-C.) – demeure un texte énigmatique. Le désir d'immortalité ne se satisfait pas de la survit individuelle que procure l'enfantement charnel. Introduction. Ces démons sont nombreux et de toute sorte : l’un d’eux est l’Amour. Le Banquet de Platon et celui de Xénophon sont les deux premiers textes grecs entièrement consacrés à un banquet. 5 - [188ce]. Mais de même que l'intérieur des Silènes renferme des figurines divines, de même les propos d'apparence légère de Socrate ont un sens divin. Contact - a) [195bd]. De nouveaux bambocheurs les interrompent. Pourtant, si l'on considère que les trois premiers discours et le cinquième sont des pastiches des discours élogieux de l’époque, il est indéniable qu'il y a, dans le Banquet, une critique implicite de la rhétorique. C'est pourquoi il nous semble utile de proposer maintenant un tableau comparatif des discours du Banquet en confrontant ce qu'ils disent des origines de l'Amour, de sa nature, de sa destination, de son extension et, enfin, de ses effets. Sans rapport avec le sens de « démoniaque » ou maléfique qui ne sera donné au mot « démon » qu’après l’avénement du christianisme soit 4 siècles plus tard). C - Éloge de Socrate [215a-222c] a) [20le-203a]. Et de fait ce qui est aimable, c’est ce qui est réellement beau, délicat, parfait, digne de toute félicité. En feignant de rendre hommage à Agathon, Socrate explique qu'effective­ment les orateurs précédents ont fait fausse route en prononçant des éloges d'Amour. A sa demande, Eryximaque prend sa place après lui avoir donné quelques conseils médicaux. Ton idée, autant que tes paroles me permettent de le conjecturer, est que l’Amour est l’aimé, et non ce qui aime. 5 - [210a-212c]. Ce n'est sans doute pas un hasard si l'intervention de Socrate-Diotime se situe après les contributions de deux apprentis sophistes (Phèdre et Pausanias), d'un médecin et de deux dramaturges - dont seul le comique a de la profon­deur -, et avant celle d'un politicien. Ils avançaient droit ou en rond... Les doubles mâles participaient du soleil, les doubles femelles de la terre, les androgynes de la lune. Eryximaque acquiesce. - Les grands hommes de l'histoire antique ont comme modèles les héros homériques. Dans les discours de Socrate et d'Alcibiade, l'accent passe de l'objet de l'amour sous ses formes « visibles » à l'analyse du désir amoureux : l'amour n'est pas dans celui qui désire ni dans ce qu'on désire mais dans ce qui les relie l'un à l'autre. Je vous invite à consulter les articles suivants : La chimie du bien-être : Les hormones du bonheur. Socrate, lui, n'a besoin que de paroles pour charmer ses auditeurs. D'où ses antithèses entre bon et mauvais amour, le bon étant synonyme de santé et d'équilibre, le mauvais de maladie et de déséquilibre. Épilogue [223bd] Aristophane et Agathon s'étant écroulés de sommeil, Socrate s'en va reprendre ses occupations comme dans une journée habituelle. Elle permet à Aristophane de proposer une géné­alogie fantastique des hommes et à Socrate lui-même d'argumenter en faveur de l'existence des démons. C’est là justement ce qu’il y a de fâcheux dans l’ignorance : on n’est ni beau, ni bon, ni intelligent, et pourtant on croit l’être assez. Socrate arrive enfin au milieu du repas. Sans elles, et sous l'effet de l'impiété, se développe la discorde entre les hommes et entre les hommes et les dieux. Il est nécessaire de supposer l'existence de tels êtres : comment, sans eux, pourraient-­ils y avoir des relations entre des êtres aussi différents que sont les hommes et les dieux ? GF Flammarion, édition Flammarion, 1998, mis à jour puis rééditer en 2007 L’auteur Platon (né à Athènes en 424/423 av. Or il n'y a rien de plus laid que d'être surpris par celui qui nous aime en train de faire le mal. 3 - [195be]. ou oserais-tu soutenir que tel d’entre les dieux n’est ni beau ni heureux ? Mais l’essence de ce qui aime est différente : je viens de t’exposer ce qu’elle est. Ces êtres intermédiaires sont des « démons ». Il ne recourt pas, pour susciter des émotions, aux artifices de l'éloquence utilisés par Périclès et d'autres bons orateurs. Or, on est, ici, en présence, selon l'expression de Léon Robin, d'un « iatrosophiste » (iatro : traitements médicaux, médicaments), d'un médecin sophiste qui, avec une naïveté scientiste exemplaire, prétend fonder une conception du monde sur une distinction « scientifique » qu'il ne soumet pas à la critique : celle de la santé et de la mala­die. On sait que Platon, en particulier dans le Gorgias et la République, compare sou­vent la médecine à la philosophie en opposant la première à la cuisine, la seconde à la rhétorique et à la sophistique. av. Amour et musique. Le plus séduisant, le plus fascinant, et aussi le plus déroutant des dialogues du célèbre philosophe antique Platon ! On parvient ainsi au principe et à la fin du désir d'Amour : la vision d'une beauté parfaite et éternelle dont participe et tire sa substance tout ce qui est beau : les beautés d'ici-bas et surtout les belles actions et les belles connaissances. 3 - [179b-180c]. B - Début du récit [174a-178a] Mais les hommes périssaient jusqu'à ce que Zeus s'avisa de mettre au-devant de leur corps les parties génitales. Leur force était extraordinaire. En accord avec ce dernier, son portrait ne visera pas la flatterie mais la vérité. Amour est « le plus » jeune, délicat, souple, juste, tempérant, courageux. 1 - [174a-175c]. 4 - [209a-e]. J.C. Socrate, invité à un festin, retrouve des amis. La nourriture des âmes, leur aspiration, c'est la sagesse. Le philosophe est alors celui qui prend conscience de ce qui existe en tout être vivant : le désir de persister dans son être en se perpétuant, le désir d'immortalité. D’autre part, à l’exemple de son père, il est à l’affût de ce qui est beau et de ce qui est bon, il est viril, résolu, ardent, c’est un chasseur de premier ordre, il ne cesse d’inventer des ruses ; il est désireux du savoir et sait trouver les passages qui y mènent, il emploie à philosopher tout le temps de sa vie, il est merveilleux sorcier, et magicien, et sophiste. Omniprésente dans le Banquet,la mythologie étaye l'éloge du dieu Amour par Phèdre, Pausanias et Agathon. Socrate feint de se trouver dans l'embarras puisqu'il devra prendre la parole après de tels prédécesseurs et Agathon. Les bienfaits d'Amour : - il inspire la création poétique à ceux dont il s'empare. Il n'est donc ni tout à fait indigent ni tout à fait riche. Le Banquet (en grec ancien Συμπόσιον, Sumpósion) est un texte de Platon écrit aux environs de 380 av. Selon elles, la sexualité n'est qu'un pis-aller car « dans les mythes - comme en biologie - sexualité signifie inéluctablement mortalité » (Jacques Lacarrière : En suivant les dieux, p. 140). J.-C) est un des philosophes majeurs de la pensée occidentale, et de l’Antiquité grecque en particulier Malgré l'injus­tice de l'accusation envers Socrate, on doit reconnaître qu'Aristophane rejoint Platon dans la dénonciation de la sophistique et de la rhétorique. N’as-tu pas saisi qu’il y a un milieu entre science et ignorance ? Le Banquet est avec le Phèdre les deux œuvres de Platon où celui-ci développe sa conception de l’amour. Désigne un « passage » maritime. Il faut étendre le sens du terme Amour à la recherche et à la réali­sation de tout ce qui est bel et bon, c'est-à-dire à la création dans tous les domaines, phy­siques et spirituels, lorsqu'on vise l'éternité pour ce qu'on crée. Bientôt entre Alcibiade complètement ivre, le front couronné. Le Banquet est l'un des textes les plus célèbres de Platon, dont l'influence s'exercera durablement sur la réflexion occidentale. – Comment dès lors pourrait-il être un dieu, lui qui n’a part ni aux belles ni aux bonnes choses ? Au cours d'exercices de gymnastique et à l'occasion de deux soupers, Alcibiade tendit à Socrate des pièges amoureux pour lui offrir la fleur de sa beauté. Le contexte Disciple du célèbre Socrate, Platon (428-347 av. Socrate objecte au discours d'Agathon (et à certains aspects des autres discours) que si l'Amour est désir, il ne peut désirer que ce dont il est dépourvu. D'où les trois formes d'amour possibles : hommes-femmes, hommes-hommes, femmes-femmes. Quand Platon mourut, il ne restait plus de la famille qu’un enfant, Adimante, qui était sans doute le petit-fils de son frère. Avec eux tous il y avait le fils de Mètis [1], Poros [2]. Cette mortelle immortalité (mortalité des individus, im­mortalité de l'espèce), le genre humain ne peut l'atteindre que quand ce sont des âmes qui sont ainsi enfantées. - Les arguments utilisés par Socrate à l'encontre d'Agathon sont ceux-là même dont a usés Diotime pour réfuter Socrate quand il argumentait comme Agathon. Cet article s’interroge sur les raisons pour lesquelles, dans le Banquet de Platon, Socrate prononce son éloge d’Eros sous la forme d’un dialogue rapporté qui met en scène deux personnages : Diotime et Socrate encore jeune homme. Ci-dessous un extrait traitant le sujet : Explication de texte: le Banquet de Platon - Le discours de DIOTIME Ce document contient 3077 mots soit 7 pages.Pour le télécharger en entier, envoyez-nous un de vos documents grâce à notre système d’échange gratuit de ressources numériques ou achetez-le pour la modique somme d’un euro symbolique. Ils comprennent ensuite que cette beauté, qui ne peut être que provi­soire, n'est qu'un reflet de l'idéal vers lequel ils tendent, idéal de beauté toute spirituelle. Socrate feint de croire que son éloge par Alcibiade avait pour but de le brouiller avec Agathon dont il propose de célébrer les louanges. Amour et astronomie. S'il est probable que les discours des autres convives aient été inventés par Platon, on peut légitimement se demander si Aristophane n'est pas vraiment l'auteur du mythe que lui attribue Platon. Pour montrer combien le parallélisme entre le philosophe et l'amoureux, la dialectique et l'érotique est légitime, Diotime montre à Socrate que l'amour est un phénomène universel dans la nature. – Pourtant, repris-je, tout le monde convient que l’Amour est un grand dieu. A la différence du Phèdre et du Gorgias, on ne trouve pas, dans le Banquet, de critique explicite de la rhétorique. Au petit matin, Agathon, Aristophane et Socrate s'entretiennent encore. Le Banquet (Platon) Langue. J.-C., mort en 348/347 av. b) [182d-183d]. On s'attendrait à ce que le Banquet s'achève par l'exposition de la conception socratique de l'Amour, celle-ci pouvant être considérée à la fois comme un exposé autonome et comme une critique des contributions précédentes. a) [180c-181b]. Il est seulement l'intermédiaire, le guide. 4. Mot grec. Dans le récit d'Aristophane, la sexualité semble avoir été inventée par les dieux pour affaiblir les hommes et pour s'assurer que ceux-ci continueront à leur rendre hommage. Socrate ironise sur cet espoir de transmission purement « physique ». Poros qui s’était enivré de nectar (car le vin n’existait pas encore) entra dans le jardin de Zeus, et tout alourdi s’endormit. Idée qui sera explicitée, et avec quelle ampleur, par Diotime. b)[206b-207a]. Platon, L’Amour et la Beauté : L’itinéraire vers les Essences ne se comprend lui-même que par la dialectique de l’Amour, que Platon nous a si bien décrite dans le Banquet. L’opinion droite est bien, je suppose, semblable à ce que je dis : un milieu entre la pensée juste et l’ignorance. L'art médical a pour finalité d'établir un équilibre entre ces tendances opposées. – Avoir une opinion droite sans être à même d’en rendre raison. ... Les textes sont disponibles sous licence Creative Commons Attribution-partage dans les mêmes conditions ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Il faut, comme tu l’as toi-même exposé, Agathon, que j’explique d’abord la nature de l’Amour, ses attributs, et ensuite ses oeuvres Le plus facile, me semble-t-il, est de suivre dans mon exposé l’ordre que suivait jadis l’étrangère, dans l’examen qu’elle me faisait subir. L’homme savant en ces choses est un être démoniaque, tandis que l’homme savant dans un autre domaine –art, métier manuel– n’est qu’un ouvrier. De même, ceux qui suivent la Muse Uranie (astronomie) parviennent à un amour céleste et ceux qui ne peuvent suivre que la Muse Polymnie (pantomime) goûtent un amour populaire en s'adonnant à un plaisir sans excès. - Les discours précédents n'ont pas célébré les louanges du Dieu. 2 - [178c-179b]. par Brigitte Boudon, enseignante en philosophie, fondatrice des Jeudis Philo à Marseille, auteur des o uvrages : Les voies de l'immortalité dans la Grèce antique, Symboliq ue de la Provence, Symbolisme de l’arbre, Symbolisme de la croix.. C’est parmi les dialogues de Platon, le plus séduisant, le plus connu, le plus fascinant, mais aussi le plus déroutant. – Et que, de même, ce qui n’est pas savant doive être ignorant ? Ainsi l'amant pourra faire progresser son aimé en sagesse. Aristophane, de même que Socrate, paraissent inventer des mythes. Dans ce cas l’Amour est laid, et mauvais ? Il se réalise pleinement dans la recherche de la survie de l'humanité. Pris de hoquet, Aristophane ne peut prononcer son discours. 1 - [202c-204d]. Le dieu ne se mêle pas aux hommes, mais, grâce à ce démon, de toutes les manières les dieux entrent en rapport avec les hommes, leur parlent, soit dans la veille soit dans le sommeil. Celui qui désire savoir doit donc posséder une sorte de savoir, la cons­cience d'en être dépourvu et la volonté de combler son manque. Socrate se moque de sa jalousie et demande l'aide d'Aga­thon. Le caractère universel de l'amour est une amplification, fondée sur une ana­lyse d'exemples précis, des remarques « cosmiques » d'Eryximaque. Dis-moi : n’affirmes-tu pas que tous les dieux sont heureux et beaux ? Selon un texte indien qu'il rapporte après Mircea Eliade, l'androgyne Purusha se divisa et de lui naquit l'humanité. Aristophane n'insiste pas sur cette hiérarchie mais celle-ci est conforme aux propos des autres convives qui, eux aussi, ont cherché, mais plus maladroitement, à fonder idéologiquement la suprématie de l'amour masculin. 4 - [176c-178a]. Car c'est la parole qui a précédé l'écrit, écrit qui parait comme une somme, comme une des clefs de la connaissance. J.-C. Il est constitué principalement d'une longue série … J.-C. Il est constitué principalement d'une longue série … Des voix s'élèvent de la nuit d'Athènes pour célébrer l'amour. Afin de les aider dans leur lecture, on trouvera, ci-après, un résumé-plan (Première Partie) suivi d'une réflexion sur l'argumentation (Deuxième Partie). Platon reprend alors une problématique qu'il a inaugurée dans le Lysis. Alcibiade retire à ce dernier la couronne, en ceint Socrate puis se proclame prési­dent de la beuverie. Sous les dehors d'une verve amusante et d'une libre improvisation autour de joyeux propos de table, se dessine une très savante composition. Mais si l'un des deux seulement a ce désir, on lui pardonnera ses illusions sur son partenaire. Que ce désir soit inconscient la plupart du temps, c'est ce que nous découvre la considération du comportement animal d'une part, l'observation des fonctions vitales qui échappent à la conscience chez les hommes, d'autre part. A - Discours de Phèdre [178a-180c] J.-C., mort en 348/347 av. D’autre part il se tient entre le savoir et l’ignorance, et voici ce qu’il en est : aucun dieu ne s’occupe à philosopher et ne désire devenir savant, car il l’est. Éducateurs de l'humanité, ce sont, par exemple, des fondateurs de constitution comme Lycurgue et Solon, ou des poètes tels qu'Hésiode et Homère. N'ayant pas vu Socrate, il la décerne à Agathon. Dans l’œuvre philosophique de Platon, il est question de l’amour dans le Banquet et Phèdre.Ce Banquet ce justifie par le fait qu’Eros semble avoir été délaissé, contrairement aux autres Dieux, des éloges faites par les poètes.. On sait, par ailleurs, que dans la Bible, la femme sortit de l'homme : cette tradition, on le voit, est à l'opposé des précédentes qui, en quelque sorte, justifiaient l'égalité de la femme et de l'homme. Pour cette raison, sans doute, il te paraissait doué de toutes les beautés. Socrate : Voici le discours sur l’Amour que j’entendis un jour de la bouche d’une femme de Mantinée, Diotime, qui était savante en ce domaine comme en beaucoup d’autres. Pour les autres utilisations de ce mot ou de ce titre, voir Le Banquet. Ainsi Alceste qui accepta de périr à la place de son époux et à laquelle les dieux permirent de ressusciter. 1 - [215a-217a]. - Lors de la campagne de Potidée, Socrate résista à la faim et aux rigueurs de l'hiver... La guerre ne l'empêchait pas, quand il en avait le loisir, de méditer longuement et profondément. C’est ici que l’on trouve le célèbre mythe d’Aristophane. La mythologie sert ici à faire progresser le questionne­ment sur la nature d'Amour : est-il un dieu ?se demande-t-on tout d'abord ; ne connaîtrait-on pas mieux sa nature en s'interrogeant sur l'origine des hommes ? Les invités du banquet d'Agathon — ce sont ses talents de tragédien que l'on fête — livrent tour à tour leur version d'Éros. qu'on blâme en dehors de l'amour ; d'autre part, des pédagogues obéissant aux ordres des pères et certains jeunes gens eux-mêmes mettent des obstacles aux relations entre amants. Paris, Les Belles-Lettres, 1929 ; 1 vol. Ainsi fut conçu le compagnon d'Aphrodite : Amour. - Les assistants applaudissent le discours d'Agathon. B - Le discours de Diotime rapporté par Socrate [201d-212c] cit., p. XIV).Cette justification élevée de l'une des formes possibles de l'amour se transformera, dans le discours de Diotime, en exaltation de toutes les formes d'amour mais dénuées de sensualité. Contrairement à ce qu'a dit Phèdre à la suite d'Hésiode et de Parménide, Amour ne peut être que le plus jeune des dieux puis­qu'à l'origine des temps régnait non l'amour mais la discorde ; b) [195dc]. Le dieu Amour est le plus ancien car il n'a pas de parents. Wikisource possède plusieurs éditions du Banquet de Platon. Les champs obligatoires sont indiqués avec *. Ceux qui sont plus perspicaces ne manqueront pas de se demander plutôt pourquoi Socrate retient les jeunes gens. C'est pourquoi il convient de faire coïncider deux principes : l'amour des jeunes gens, l'amour de l'esprit. Absorbé par ses pensées, Socrate se laisse distancer par Aristodème qui se retrouve seul à l'entrée de la demeure d'Agathon. Aristophane, qui s'est cru visé par une remarque de Socrate, tente de répliquer. L'endurance et le courage de Socrate. Je l'ai à peine parcourue (je voulais en faire un cadeau. Deux usages donc de la mythologie dans le Banquet :le recours à l'argument d'autorité au moyen de récits traditionnels, l'invention allégorique (chez Aristo­phane et Socrate) pour « concrétiser » un raisonnement abstrait. I - Le statut de l'éloge De lui procède tout l’art divinatoire, l’art des prêtres en ce qui concerne les sacrifices, les initiations, les incantations, tout ce qui est divination et sorcellerie. a) [182ad]. - les relations entre « érotique », rhétorique et dialectique. Le Banquet de Platon et celui de Xénophon sont les deux premiers textes grecs entièrement consacrés à un banquet. Il semble donc nécessaire de s'interroger sur les rapports entre les deux (ou trois, si l'on isole le discours d'Alcibiade) parties du Banquet.