Opération d’exploitation La vente de marchandise est un produit L’encaissement de la créance est une recette                            Exemple de produitsNature de l’opération Client Disponibilité Stocks ProductionMise en stock de produitx      xVente au comptant        xxVente à terme   xx, 70 vente de marchandises                                        71 Production vendue                                     72 Production stockée                                     73 Production de l’entreprise pour elle même                                     74 Prestations fournies PRODUITS                     75 Transferts de charges de production                                     76  Revenus financiers                                     77  Produits divers                                     78  Transfert de charges d’exploitation                                      79  Produits hors exploitation, Les comptes de produitsProduction vendue+production stockée+Production immobilisée+ventes     = ACTIVITEProduction vendue+Ventes     =     CHIFFRE D’AFFAIRES, Les comptes de résultats déterminent les soldes intermédiaires de gestion par stade d’obtention                                             80   marge brute                                             81   valeur ajoutée                                             83   résultat d’exploitation  RÈSULTATS                          84   résultat hors exploitation                                             880 Résultat brut                                            889 impôt IBS                                            88   résultat de l’exercice, Exploitation – hors exploitation•Activité normale de l’entrepriseexploitation•Concerne l’activité de l’exercice étudié•Activité liée au métier de base de l’entreprise•Activités ayant un caractère exceptionnelHors •Interférence d’exercices antérieurs surexploitation l’exercice considéré, Hors exploitationCaractère exceptionnelCharges hors•Pertes sur une cession d’immobilisation exploitation•Perte d’un procès en justiceCaractère exceptionnel Produits hors•Profit sur cession d’immobilisation exploitationInterférence d’exercices antérieurs•Recouvrement d’une créance douteuse         concernant un exercice antérieur, Résultat hors exploitationProduits hors exploitation- Charges hors exploitation= résultat d’exploitation, Comptes de bilan ( de patrimoine )DEBITCREDIT2 investissement +-3 Stocks+-4 Créances +--+1 Fonds propres-+5 DettesComptes de gestion ( de résultats )6 Charges +--+7 Produits8 Résultats PerteBénéfice. Paiements ou remboursements? (art.718 du CdC, Les fonctions de l’amortissement• fonction comptable :– corriger l’évaluation des éléments d’actifs et respecter les principes de sincérité des comptes et d’image fidèle• fonction économique :– répartir le coût d’un investissement sur les différents exercices qui correspondent à la période d’utilisation de l’immobilisation • fonction financière :– dégager les ressources nécessaires au renouvellement de l’immobilisation par l’enregistrement d’une charge non décaissée (pas de mouvement de trésorerie) qui conduit à une rétention de bénéfices, L’amortissement• La durée d’utilisation d’une immobilisation doit tenir compte  de :– l’usure physique– l’obsolescence technique– la protection juridique• Montant amortissable : – Valeur brute (entrée) – valeur résiduelle– Valeur résiduelle : P de cession – coûts de sortie• Amortissement : fraction annuelle du montant amortissable imputée à la valeur brute• Valeur nette comptable (valeur au bilan) : – Valeur d’entrée – amortissements cumulés - dépréciation, Éléments non amortissables• Immobilisations incorporelles – Droit au bail– Fonds commercial– Marques • Immobilisations corporelles  – Terrains• Immobilisations financières, TAUX D’AMORTISSEMENT GENERALEMENT ADMIS DONNES A TITRE INDICATIF PAR L’ADMINISTRATION FISCALENature d’investissements Taux%• Bâtiments commerciaux2 à 5• Bâtiments industriels 5• Matériel 10 à 15• Outillage  10 à 20• Automobile matériel roulant20 à 25• Mobilier10• Matériel de bureau 10 à 20• Agencements et installations 5 à 10, LINEAIREMême taux sur toute la période calculé sur la valeur d’acquisition « Prorata temporis » DEGRESSIFMode Taux appliqué sur la valeur d’amortissement après amortissement  ( valeur résiduelle )PROGRESSIFTaux progressif sur la période, Politique  d’amortissementMODE LINÈAIREA1A2MODE DÈGRESSIFA3A4A5A1A2A3MODE PROGRESSIFA4A5, AMORTISSEMENT MODE LINEAIRE Amortissement taux 10 % matériel de production acheté 250 000,00 DA le 1 avril 2005Calcul amortissement 2005                    250 000,00 x 10 x 9          ---------------------------------------= 18 750,00 DA                           100 x 12Calcul amortissement exercice suivant :250 000,00 x 10 % = 25 000,00 DA, MODALITES D’APPLICATION DU MODE DEGRESSIF1 Appliquer les coefficients suivants au mode linéaire1,5 durée normale d’utilisation =                    4 ans2,0 durée normale d’utilisation =                    5 ou 6 ans2,5 durée normale d’utilisation = supérieure à 6 ans2 appliquer le taux obtenu à la valeur résiduelle Pas de « prorata temporis », Exemple :Matériel de production acquis en juin 2000 pour un prix de 100 000,00 da Durée d’utilisation    = 5 ansTaux linéaire 100/5  = 20 %Taux dégressif 20% x 2 = 40%TABLEAU D’AMORTISSEMENT Année Amortissement Valeur résiduelle A1100 000,00 x 40% =  40 000,00 100 000,00 – 40 000,00= 60 000,00A260 000,00 x 40 % =  24 000,00 60 000,00 - 24 000,00 = 36 000,00A336 000,00 x 40 % =  14 400,00 36 000,00 – 14 400,00 = 21 600,00A421 600,00 x 40 % =    8 640,00 21 600,00 -  8 640,00 = 12 Pour éviter que A5 soit supérieur à  9A 640,00Il A e5st   a   d    m  i s     d’��  a   p    pl   i q  u =er   1d 2e  0s  0a 0n ,0n 0uités égales à 21 600,00 : 2 = 10 800,00 Total                 = 100 000,00, MODALITES D’APPLICATION DU MODE PROGRESSIF Principe : base amortissable            x   rang de l’année                                                     -----------------------                                                       n (n+ 1) / 2( n=nombre d’années ), Exemple :Investissement acquis pour 600 000,00 DANombre d’années d’utilisation = 10 ans Base amortissable    = 600 000,00 daAnnuité d’amortissement = rang de l’année                                       -----------------------                                          10 (  10+1 ) / 2  = 55                                          Tableau d’amortissementAnnée Base Taux Dotation annuelleamortissable 1600 000,001/5510 909,092600 000,002/5521 818,183600 000,003/5532 727,274600 000,004/5543 636,365600 000,005/5554 545,456600 000,006/5565 454,547600 000,007/5576 363,638600 000,008/5587 272,729600 000,009/5598 181,8110600 000,0010/55109 090,95TOTAL600 000,00, Ecriture comptable----------------------------------    ----------------------------------      682 Dotation aux amortissements             294xx Amortissement matériel …………---------------------------------     -----------------------------------, Les moins values sur les DOTATIONSautres éléments d’actif et les AUXpertes et charges probables PROVISIONSdoivent faire l’objet faire l’objet de provisions( art.718 du CdC ), DéfinitionConstatation comptable d’un amoindrissement de la valeur d’un élément d’actifConditions de fond - Dépréciation certaine quant à sa nature ( nettement précisé ) Provisions  - Elément d’actif déprécié individualisé ( baisse non définitive et non irréversible) Aspect légal ( Code de commerce)- Les provisions doivent être constatées même en l’absence de bénéfice, Perte de valeur :- Des matières premières et   fournitures (détérioration   obsolescence, etc ) - Des produits finis - Prix de revient > au prix de Provision ventepour dépréciation des stocksEcriture comptable :----------------        ------------------699 Dotations Exceptionnelles        393x Provisions pour dépréciation des stocks----------------        -------------------, Créances clients - Insolvabilité - LitigeEcriture comptable :----------------------        ------------------------699 Dotations Exceptionnelles Provisions        4947 Provisions,  dépréciation des créancesdépréciatio----------------------        -------------------------n des Créances autrescréances - éléments d’actif- Titres ( valeurs mobilières )Ecriture comptable :  ---------------------        ------------------------699 Dotations Exceptionnelles        4942 Provisions,  dépréciation des titres  ---------------------        ------------------------, Provisions  pour pertes et chargesDestinées à faire face à des charges qui étant donné leur nature et leur importance ne sauraient être supportées par le seul exercice au cours duquel elles seront engagéesEcriture comptable :--------------------------     -----------------------------685 Dotations aux provisions (exploitation)       195 charges à répartir sur plusieurs exercices --------------------------     ----------------------------- 699 Dotations Exceptionnelles (hors exploitation)        190 provisions pour pertes probable--------------------------      ----------------------------. Download. Premium PDF Package. A l’issue de chaque exercice, tous les actifs sont évalués. Car, de par ses modalités de fonctionnemnent et l'environnement composite dans lequel elle évolue, l'entreprise est soumise au impératifs de rentabilité et, clé solvabilité; et les états financiers qu'elle dresse dans le cadre de sa comptabilité générale lui permettent précisément de les analyser. emploi = ressource• Toute baisse d’un emploi (crédit d’un compte d’actif) implique :– ou une égale hausse d’un autre emploi (débit d’un autre compte d’actif)– ou une égale baisse d’une ressource (débit d’un compte de passif)– ou une égale baisse du poste « résultat » au bilan (débit d’un compte de charges)                              débit = crédit   emploi = ressource                              débit = crédi t ? Créances.? This is why we allow the book compilations in this website. comptabilite generale exercices et corriges 1. La balance, L’ACTIF DU BILAN SE COMPOSE DE TROIS GRANDES RUBRIQUES ACTIF        INVESTISSEMENTS        Ensemble des biens et valeurs durables  acquis ou créés par           l’entreprise          STOCKS            Ensemble des biens acquis ou créés par l’entreprise destinés à             être vendus ou consommés pour les besoins de la fabrication           CRÈANCES              Ensemble des droits acquis par l’entreprise par suite de ses             relations avec les tiers, Les investissements font partie de l’actif immobilisé et représentent des biens durablesInvestissements                  20 Frais préliminaires                                         21 Valeurs incorporelles                                         22 Terrains                                          24 Equipements de production                                         25 Equipements sociaux                                          28 Investissement en cours                                         29 Amortissements correspondants     Les investissements sont comptabilisés au coût d’achat lorsqu’ils sont acquis auprès de tiers au coût de revient lorsqu’ils sont créés par l’entreprise, Investissement et financement(les nouvelles normes)1. ?Le bilan de liquidation établi à la suite de la liquidation. Les ressourcesCapitauxFinancement interne propresPsDettes à long etFinancement externeAMoyen terme• emprunt bancairecière• emprunts obligatairesnSa«financement»fournisseursDettes •Achats fournitures à créditSesfinfournisseurs (CT)•Achats de services à créditrcIuDettes (CT) «financement» autres tiersessod’exploitationF(Charges non payées)R, Les emploisEIMMOBILISATIONSEmplois :P•longs , durablesM•rotation lenteAPSSTOCKSEmplois cycliques :L=SO•Forte rotationI•Liés au cycle d’exploitationIFCREANCESS, Classement des éléments du bilanBilan au 31-12-…. Fiches de cours de comptabilité pour la classe de première année de bac professionnel comptabilité. Ventes, cessions, recouvrements? Travaux d’inventairesLes travaux d’inventaires permettent de faire le point sur :? 1. Provisions.? Ils dressent également le compte de résultats et le bilan. ESPACE DE COMMUNICATION ET D'ECHANGE DES CONNAISSANCES . Tableau des flux de trésorerie ( cash flow statement )? La comptabilisation des opérations de l’entreprise3.1   Les opérations courantes 3.2. Dispositions communes aux Sociétés commerciales dotées de la personnalité morale• Le code de commerce prévoit en matière de comptes sociaux dans son article 716«  A la clôture de chaque exercice, le Conseil d’Administration ou les gérants dressent l’inventaire des divers éléments de l’actif et du passif existant à cette date ». C’est le principe de la séparation des exercices.L’inventaire permet le passage en revue des comptes de charges et produits afin de procéder aux régularisations éventuelles. Normée (Plan comptable), Enregistrement des opérations réalisées par l’entreprise  Elaboration des états de synthèse Etats financière : Bilan = Photographie du patrimoine TCR ( formation du résultat )Rôle de Etats annexes (détail des postes)    La CGMoyen d’informationMoyen de preuve entre commerçants, Les utilisateurs de la comptabilité• Les dirigeants • Les créanciers • Les actionnaires • L’administration fiscale et les organismes sociaux  • Les tribunaux de commerce• Les représentants des salariés, ApprovisionneInvestissemenGDSt (moyens de ment production et d’exploitation) PAIEService comptabilité  Production Trésorerie Commercial FinancesRecettes/dépens(Vente) (crédits)es. Les opérations de fin d’exercice3.2.1. Principe = « Combien les actifs valent ? Download PDF Package. les ressources de l’entreprise du bilan, Même en cas d’absence ou d’insuffisance de bénéfices, il est procédé aux amortissements nécessaires pour que le bilan soit sincère     (art.718 du CdC)Dotation AuxAmortissements    La dépréciation de la valeur d’actif des immobilisations qu’elles soit causée par l’usure, le changement de techniques ou toute autre cause, doit être constatée par des amortissements. 1 Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G – H – I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014 - 2015 2. Les amortissements 3.2.3. L'un des objectifs de la comptabilité générale est de déterminer la valeur du patrimoine de l'entreprise, c'est-a-dire sa situation nette, à savoir la différence entre ses droits et ses obligations. LA COMPTABILISATION DES OPERATIONS DE L’ENTREPRISE. Arrêté du 23 Juin 1975• Article 9 :     La comptabilité est tenue en monnaie nationale suivant la méthode de la partie double.• Article 10 :     Chaque écriture comptable doit être appuyée par une pièce justificative datée et comportant la signature ou griffe du responsable de l’opération.• Article13 :     Les livres ou documents comptables peuvent être tenus en la forme et par tous moyens ou procédés appropriés, à condition que les données des registres auxiliaires ou documents en tenant lieu soient centralisées périodiquement, dans un journal général d’une part et que le procédé utilisé confère un caractère de sincérité aux écritures comptables d’autre part. Des sujets de concours récents et des "épreuves types" conformes aux nouveaux programmes 2013/2014. L’existence de pièces justificatives (pièces comptables : bons, factures…)? ); Son but premier est de décrire les opérations de l'entreprise à l'intention des divers utilisateurs intéressés (fournisseurs, actionnaires, prêteurs...). 6 Comptabilité et Audit Bancaires.pdf. Des consolidations ( fusions ), LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALEParticularités de la comptabilité générale :? Les inventaires physiques  3.2.2. PTTC + escompte = net commercial + TVA, Exemple• L’entreprise Albert vend des marchandises à crédit à son client Mayer le 15/06• Marchandises brutes          8 000Remise 10 %                               800Net commercial                        7 200Escompte 2 %                             144   Net financier                             7 056TVA                                          1199Net à payer                               8255, Les créances font partie de l’actif circulant et représentent des droits principalement sur les clients de l’entreprise                                            - 40 comptes débiteurs du passif                                            - 42 d’investissements                                            - 43 de stocks                                             - 44 sur associés et sites apparentées         Créances                      - 45 avances pour comptes                                            - 46 avances d’exploitation                                             - 47 créances sur clients                                            - 48 disponibilités                                            - 49 Provisions pour dépréciation, Les moyens de paiement• Règlement immédiat / différé• Moyens de règlement :– Les espèces– Le chèque– Le virement– Le prélèvement, Les règlements en espèces• Pièce de caisse : – document interne à l’entreprise constatant un encaissement ou un règlement en espèces• Utilisation :– transactions commerciales – paiement de salaires, Les règlements bancaires• Le chèque : – C’est un écrit par lequel une personne (le tireur) qui a des fonds chez un banquier (le tiré) lui donne ordre de payer une somme d’argent au profit d’une personne désignée (le bénéficiaire)• Le virement bancaire : – C’est un écrit par lequel une personne (le tireur) qui a des fonds chez un banquier (le tiré) lui donne ordre de prélever et transférer une somme d’argent sur le compte d’une autre personne (le bénéficiaire)• Le prélèvement automatique :– C’est un virement permanent au profit d’une personne déterminée, Les effets de commerce• Effet de commerce : – Instrument  de  paiement  et  de crédit– L’effet  à  payer  est  une  dette  avec engagement de payer pour le client– L’effet  à  recevoir  est  une  créance mobilisable pour le fournisseur, Les effets de commerce• La lettre de change (traite) : – C’est  un  écrit  par  lequel  une  personne  (le  tireur)  donne l’ordre  à  une  autre  personne  (le  tiré)  de  verser  une somme  d’argent  à  une  date  déterminée  à  une  autre personne ou à lui-même (le bénéficiaire).– L’ordre émane du fournisseur• Le billet à ordre : – C’est  un  écrit  par  lequel  une  personne  (le  souscripteur) s’engage  à  verser  une  somme  d’argent  à  une  date déterminée à une autre personne (le bénéficiaire). PDF. COMPTABILITE BANCAIRE M. LÔ PLAN DU COURS =°=°=°=°=°=°= SECTION 1 : LES CARACTÉRISTIQUES DU SECTEUR BANCAIRE I.DÉFINITION DE L’ACTIVITÉ BANCAIRE II.LA RÉGLEMENTATION APPLICABLE AUX BANQUES ETABLISSEMENTS FINANCIERS II.1.La loi bancaire : domaine d’application II.2.Les autorités bancaires de l’UMOA 2.2.1La Banque Centrale 2.2.2La Commission Bancaire 2.3 Les … • Article 15 :     Les livres de comptabilité dont il sera tenu un répertoire et les pièces justificatives soigneusement classés, doivent être conservés pendant 10 ans au moins à compter de la date de clôture de l’exercice. ?Le bilan de fusion ou d’absorption détermine les apports des sociétés.