Une commune du Parc Naturel du Vexin Français

Présentation générale
 

Depuis 1995, la Commune de Brueil-en-Vexin est commune adhérente du Parc Naturel Régional du Vexin Français.

Elle est représenté dans les instances du Syndicat Mixte de gestion du Parc par Bruno Caffin, maire qui est vice-président du Parc en charge des finances, de l’administration générale et de la communication. Rémi Malige, conseiller municipal, délégué  de la commune.

Le Parc est un territoire de 99 communes. 79 dans le Val d’Oise et 20 dans les Yvelines, 71 000 hectares, ou vivent un peu plus de 100 000 habitants. Il est entouré de villes portes comme Cergy-Pontoise, Mantes en Yvelines, Meulan, Limay, Issou. Il est géré par un Syndicat mixte et fonctionnement par application d’une charte signée par toutes les communes adhérentes et par les financeurs du Parc que sont principalement la Région Ile de France, les départements des Yvelines et du Val d’Oise, l’Etat à travers certains programmes et naturellement les Communes elles-mêmes.
 

Les communes du Parc  partagent un projet de développement fondé sur la préservation et la valorisation des patrimoines naturels, paysagers et bâtis. Le Vexin français a conservé le charme authentique d’une région à forte vocation agricole dont l’unité de l’habitat est renforcée par l’utilisation de matériaux de construction issus du terroir. Des coteaux de la Seine aux vallées verdoyantes de la Viosne ou du Sausseron, ce vaste plateau calcaire est reconnu pour la richesse de sa biodiversité et de ses paysages. A moins d’une heure de Paris, il constitue un lieu idéal de balade et de détente où tourisme et loisirs se conjuguent avec bonheur. 800 km de chemins de randonnée s’offrent en effet aux visiteurs qui découvriront à chaque détour un patrimoine vernaculaire remarquable, témoin des traditions et des coutumes locales. Terre d’histoire au riche passé, le Vexin français offre également une multitude d’activités de plein air et de loisirs à pratiquer seul, en famille ou entre amis.

Missions

Le projet, porté par le Parc, est inscrit dans une Charte, document contractuel qui détermine pour 12 ans les orientations en matière de protection, de valorisation et de développement du territoire.

Fruit d’une large concertation, la Charte du Parc repose sur 3 axes principaux :

 la maîtrise de l’espace et la préservation des patrimoines naturels, paysagers et bâtis ;
 la promotion d’un développement agricole, touristique et économique durable, moteur d’une vie locale de qualité ;

 l’information, l’éducation et la sensibilisation des publics pour mettre l’homme au cœur du projet territorial.

Concrètement, le Parc mène des actions en matière :


d’accompagnement des collectivités dans la mise en place ou la révision de leurs documents d’urbanisme ;

de conseils en aménagements paysagers ;

de développement d’itinéraires de circulations douces ;

■ de valorisation des patrimoines et de développement culturel ;

d’accompagnement des entreprises pour l’implantation dans des parcs d’activités ;

■ de maintien du commerce et de l’artisanat ;

de développement de l’hébergement touristique ;

d’aide au maintien et à la diversification de l’agriculture ;
de maîtrise de l’énergie et réhabilitation du patrimoine bâti ;

d’inventaires faunistiques et floristiques ;

de préservation des connexions biologiques et des habitats d’espèces emblématiques comme la Chouette chevêche ou les chiroptères ;

de préservation de la ressource en eau par le biais des contrats de bassins ;

de suivi des sites classés Natura 2000 ;

■ de gestion de la réserve naturelle nationale des Coteaux de la Seine ;

■ d’accueil, d’information et de sensibilisation (grand public, scolaires, élus… ) ;

d’éducation à l’environnement et au territoire.

Dans ces domaines, le Parc aide aussi financièrement les communes à mener leurs politiques et leurs projets en subventionnant  certaines de leurs réalisations.

Ainsi ces dernières années, il a accompagné notre village dans la restauration des façades de la mairie, l’aménagement de la Fontaine Saint-Gaucher, l’achat du bois de Mady Mesplé, la pose de candélabres pour l’éclairage public, la réfection de nombreux murs, les travaux de peinture de l’église Saint-Denis, l’aménagement de l’étang des poiriers, la restauration du lavoir de la ruelle Saint-Jean… De même, les techniciens du Parc interviennent régulièrement pour conseiller les élus dans l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme, le nettoyage de la Montcient, la mise en place du Conseil en Energie Partagée…

Pour en savoir plus : www.pnr-vexin-francais.fr

menu ]

menu ]

Bannière: 
B-Pay-DSC01839-étang fleurs champs
B-Pay-DSC03456-etang
B-Pay-DSC03648-ferme aubert
B-Pay-DSC03651-champs
B-Pay-DSC04592-coquelicot
B-Pay-VEXIN_02-champs