La Fontaine Saint Gaucher

Né en 1060 à Meulan, Gaucher Mauvoisin a été élevé en nourrice dans ce hameau de la Chartre qui dépendait à l’époque du village de Juziers. Homme pieux, épris de solitude, à 18 ans il quitte la région pour Chavagnac dans le Limousin. Trois ans plus tard, il entreprend la construction d’un monastère et d’une église sur un lieu qu’une colombe lui aurait indiqué et qui deviendra le village d’Aureil (Haute-Vienne).

Guérissant les malheureux, convertissant les pécheurs, Gaucher vécut jusqu’à l’âge de 80 ans dans le jeûne, la prière et la mortification, en partageant son temps entre son monastère d’Aureil et le prieuré de Gargenville. Il fut canonisé en 1194 par le pape Célestin III.
 

Sans être « miraculeuse », l’eau de la Fontaine Saint-Gaucher aurait eu quelques effets contre l’épilepsie en « calmant tous les feux du corps » et chaque année, le jour de l’ascension, des processions y étaient organisées. Au fond de l’excavation, on peut voir la statue du Saint. Elle fut longtemps l’enjeu d’un conflit avec les habitants de Juziers qui contestaient le rattachement du hameau de la Chartre au village de Brueil. La statue séjourna à Juziers entre 1950 et le samedi 27 septembre 2003 où, très officiellement, elle reprit sa place. La statue de la Fontaine est une copie, l’original a été installé dans le choeur de l’église Saint-Denis en 2009.

Réalisée par la commune dans le cadre de la mise en valeur de son patrimoine, la restauration de la Fontaine Saint-Gaucher (située à l’entrée du hameau de la Chartre en venant du village), a été rendue possible grâce aux soutiens des communes de Gargenville et de Juziers, du Parc Naturel du Vexin Français et de la Caisse d’Epargne Ile-de-France Nord.

Le lieu a été édifié avec l’aide et le soutien de Messieurs Arnaud et Odon Faure en souvenir de Monsieur et Madame Joseph Faure, de Monsieur Jacques Faure et de Madame née Jacqueline de Lubersac.

Bannière: 
B-Fontaine-DSC01831
B-Pat-DSC03464-panneau fontaine
B-Pat-st-Gachet-statut
B-Pay-DSC03461-esc banc