C’est donc maintenant officiel, les ministres François de Rugy et Bruno Le Maire et le Préfet des Yvelines ont décidé de donner à la société Heidelberg Cement carte blanche pour percer une carrière de 104 hectares à Brueil-en-Vexin et de l’exploiter pendant 30 ans.

Bruno Caffin, maire de la commune vient d’écrire à Emmanuel Macron. 

 

Monsieur le Président,

Les Français attendent que la transition écologique passe des discours aux actes. Ils l’ont exprimé dimanche 26 mai. A votre initiative, l’écologie et le climat vont prochainement entrer dans l’article 1 de la Constitution. Vous l’avez dit vous même : « Rien ne peut plus être comme avant ».

Voici une occasion de montrer le changement que vous souhaitez, dans un dossier qui concerne l'Ile de France et la plus grosse communauté urbaine de France, GPSEO (410 000 habitants). 

Il s’agit d’un projet de carrière porté par la multinationale Heidelberg Cement pour maintenir à Gargenville la dernière cimenterie d’ile de France créée en 1921, classée dans les dix établissements les plus polluants de la région.

En jeu, non seulement la  santé des 11 000 riverains de la cimenterie, située en pleine ville, mais aussi  550 ha de terres agricoles de première qualité,  de précieuses réserves d’eau potable (55 000 habitants concernés) et des paysages exceptionnels du Parc naturel régional  du Vexin français,  aux portes de Paris.

Elus communautaires et maires, députés, conseillers départementaux et régionaux, élus des 98 communes du PNR, associations, Chambre d’agriculture, habitants de la vallée de la Seine et du Vexin, nous sommes des milliers à avoir manifesté notre refus d'un tel projet. 

Le ciment n’est plus un matériau d’avenir, on n’en manque nullement, contrairement à ce que prétendent les lobbys. De plus, des alternatives existent. Il est temps, comme vous l'avez dit,  de « montrer où sont les priorités » et aussi de « respecter et entendre les élus de terrain, »Et « faire passer le respect de l'environnement, du climat, de l'écologie au premier rang des actions et préoccupations. »

Depuis des années, les services de l'Etat demeurent sourds à ce refus massif et argumenté.

Les ministres de la Transition Ecologique et de l’Economie, dont l'accord est nécessaire, en vertu de la procédure spéciale décidée dans les années 2000, qui rend la recherche de calcaire prioritaire sur tout autre considération, viennent de donner un avis positif. Le Préfet des Yvelines vient de donner à Calcia les autorisations  d’exploiter… pour 30 années !

Monsieur le Président, vous pouvez reconsidérer ce dossier  pour en faire un emblème du changement. Ce changement souhaité par une majorité de citoyens. Comme vous l’avez dit : "Une grande démocratie comme la France doit être en mesure d'écouter plus souvent la voix de ses élus et de ses concitoyens ». 

Nous sommes des milliers à vous le demander, Monsieur le Président : arrêtez ce projet destructeur !

 

Pour lire la dernière Lettre de Printemps de Brueil
c'est par ici !

Bientôt la Lettre d'été

Pour l'inscription accueil garderie et centre de loisir
c'est là !

les Fiches Vie Commune sont à relire 
par ici

Pour relire les anciennes Lettres de Brueil
c'est là

 

haut de page ]